Restaurant et accueil périscolaire

6 Rue de Longue, 49390 VERNANTES

370

Programme

Par delà la nécessaire rénovation des bâtiments, la municipalité ambitionne de doter la commune de Vernantes d’un équipement durablement adapté à l’évolution de la prise en charge des enfants en dehors du temps scolaire, permettant d’accroître les capacités d’accueil dans des conditions satisfaisantes de confort et d’usages tout en recherchant à en optimiser les coûts de fonctionnement. Ces objectifs, dont les points particuliers ont été développés dans un programme écrit par le CAUE ont été la base de réflexion du projet.

Concepteurs

  • SARL ATOME architecture

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune de Vernantes

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2018

Surface(s)

535,92 m² SP

Coûts

1 061 284 € HT

Documents

Par delà la nécessaire rénovation des bâtiments, la municipalité ambitionnait de doter la commune de Vernantes d’un équipement durablement adapté à l’évolution de la prise en charge des enfants en dehors du temps scolaire, permettant d’accroître les capacités d’accueil dans des conditions satisfaisantes de confort et d’usages tout en recherchant à en optimiser les coûts de fonctionnement. La conception a été guidée par 4 objectifs principaux et participe à la singularité du projet :
– Affirmer la lisibilité du programme en requalifiant le bâtiment existant et ses extensions dans une enveloppe architecturale unique ; – Assurer l’accès protégé à l’équipement pour des groupes d’enfants, améliorer le confort d’été, par des auvents longeant le bâtiment ; – Optimiser l’éclairage naturel et les apports solaires, en désenclavant l’élévation sud-est en créant des patios ; – Associer une forme adoucie du bâti en fonction des emprises des arbres existantes.
L’exiguïté du site a imposé une implantation optimisée des nouvelles extensions sur les limites séparatives ouest et nord des parcelles et contribue à une nouvelle forme du bâti qui accompagne le nouveau parcours traversant depuis les routes de Longué et Mouliherne. La forme s’émancipe en rupture avec le grand bloc rectiligne et austère préexistant. Guidées par l’emprise des arbres de hautes tiges, les patios aux formes curvilignes viennent adoucir le bâti et répondent non seulement aux besoins d’apport de lumière et d’ensoleillement mais aussi aux jeux des transparences entre les différents espaces. Les nouvelles extensions se déploient autour du bâtiment existant et s’alignent sur les hauteurs du bâti conservé pour encore mieux englober et absorber l’existant dans une architecture unique et singulière. Les formes curvilignes des nouvelles extensions viennent exalter la volumétrie de l’existant, et la nouvelle enveloppe extérieure qui habille les élévations, homogénéise l’ensemble en harmonie avec son environnement plastique et ludique.

Photographe : Patrick FIOLLEAU

À voir aussi...