École de musique et réseau de chaleur

rue des Fontaines, 49330 CHÂTEAUNEUF-SUR-SARTHE

707

Programme

Construction d’une école de musique pour la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou comprenant :

  • 1 salle de pratique collective indépendante ;
  • 5 salles de cours (dont 1 percussions) ;
  • 1 bureau ;
  • des locaux techniques et de rangements.

De plus, sa localisation (à proximité de divers autres équipements) a permis la réflexion sur le mode de chauffage global de la zone, d’où la création d’un réseau de chaleur à proximité (chaudière bois à granulés) pour l’alimentation de l’école de musique, de la Maison des Services et une attente pour un futur équipement possible.

Concepteurs

  • Sophie SEIGNEURIN

Commune

  • CHÂTEAUNEUF-SUR-SARTHE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • COMCOM des Vallées du Haut-Anjou

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2020

Surface(s)

SHON 370 m² / École SHON 40 m² / Chaufferie

Coûts

827 000 € HT (construction), École de musique : 210 000 € HT (construction)

Documents

Implantée en centre-bourg et portée par la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou, la nouvelle école de musique est située à proximité de différents équipements tels le collège et les ateliers municipaux. L’équipement intercommunal comprend une salle de pratique collective (pouvant être utilisée pour des représentations), une salle de percussions, quatre salles de cours, des espaces communs et administratifs (salle de réunion, bureau…) et techniques. Conçu de plain-pied, le bâtiment se compose de deux volumes simples, le premier en structure béton et le second en structure bois, avec un bardage à claire-voie. Murs et plafonds inclinés, emboitement des volumes asymétriques, répondent aux exigences acoustiques d’un lieu dédié à la pratique musicale. Ce projet se caractérise par son engagement dans une démarche environnementale avec l’emploi de matériaux biosourcés et la mise en place d’insertion lors du chantier.

De plus, sa localisation (à proximité de divers autres équipements) a permis la réflexion sur le mode de chauffage global de la zone, d’où la création d’un réseau de chaleur à proximité (chaudière bois à granulés) pour l’alimentation de l’école de musique, de la Maison des Services et une attente pour un futur équipement possible.